Technologie récente en matière de chaudières, la chaudière dite « à condensation » offre certains avantages comme la simplicité, la réduction de la consommation de combustible et le rendement meilleur que les chaudières à combustion classiques (bois, gaz et fioul). Bien que plus chère à l’achat elle se montre, comme les chaudières électriques, performante et respectueuse de l’environnement.

Fonctionnement de la chaudière à condensation

La chaudière fonctionne avec la récupération de la chaleur produite par les fumées de combustible. Les fumées de la combustion du gaz, du bois ou du fioul sont récupérées à l’aide d’un condensateur. Ce principe permet de préchauffer l’eau en limitant la déperdition de chaleur, et surtout en évitant de rejeter les fumées dans l’atmosphère. En ce sens, elle est plus écologique.

Tout comme les chaudières électriques, le rendement théorique des chaudières à condensation avoisine les 100% et par conséquent permet de réaliser des économies sur la facture de chauffage.

Comment installer la chaudière ?

Aussi bien au sol que murale, la chaudière à condensation se raccorde à l’ensemble des installations comme des radiateurs ou un plancher chauffant. Le ballon d’eau chaude peut y être directement intégré (principe des chaudières à accumulation) ou y être raccordé, et la chaudière à condensation peut être alimentée par le gaz, le bois ou le fioul.

La chaudière au sol convient généralement à une maison ayant un sous-sol ou un garage. Pour ceux qui recherchent un équipement esthétique et ne présentant aucun encombrement, il faut choisir la chaudière colonne.

Les différents types de chaudières à condensation

La chaudière peut être au gaz, au bois ou au fioul dont la conformité du rendement suit la directive 92/42 CEE au sujet de la condensation. En résumé, cette directive légifère le fait que les fumées doivent être refroidies par un échangeur lorsqu’elles produisent de l’eau chaude.

La chaudière à condensation au gaz

La chaudière à condensation au gaz est celle qui connait le meilleur développement, et est appropriée pour les immeubles collectifs alimentés au gaz.

La chaudière à condensation au fioul

La chaudière au fioul ne connaît pas une bonne diffusion car elle ne se rencontre pas dans les logements collectifs. De plus, la technologie avec laquelle la chaudière est conçue reste assez délicate parce qu’elle utilise un échangeur inox qui résiste aux diverses fumées. Actuellement, la majorité des constructeurs de chaudières commence à résoudre ce souci pour permettre un développement de l’équipement et le rendre plus fiable.

La chaudière à condensation au bois

Les chaudières à condensation au bois sont le plus souvent des chaudières à granulés de bois, lesquelles offraient déjà un meilleur rendement que les chaudières à bois classiques (alimentées par des bûches). Et avec le principe de la condensation, le rendement est encore amélioré.

Publié le

Partager cette page sur :