Réduire sa facture d'énergie à moindre coût

Il est parfois difficile de réduire sa consommation d’énergie sans faire l’impasse sur le confort. Si entreprendre des travaux d’isolation et investir dans une chaudière performante constitue la solution idéale, elle n’est pas la plus intéressante pour les locataires. Comment alors réduire ses factures d’énergie à moindre coût ? Découvrez nos astuces.

1. Ajuster le thermostat en fonction des pièces de votre logement

Si avoir un logement bien chauffé en hiver est important pour votre confort, il est possible de réduire votre consommation de chauffage en baissant le thermostat lorsque vous quittez votre logement pendant une journée, ou durant la nuit lorsque vous dormez. Réduire la température d’un seul degré permet en effet de faire une économie de 7 % sur votre facture de chauffage.

Lorsque vous le pouvez, baissez le thermostat dans certaines pièces et ajustez la température en fonction de chaque lieu de vie de votre logement. Pour éviter les déperditions de chaleur par les vitres, vous pouvez également laisser vos volets et rideaux fermés lorsque vous vous absentez.

> A lire aussi : Quelle est la température idéale dans chaque pièce en hiver ?

2. Utiliser le programme éco de vos appareils

Lave-linge, lave-vaisselle : souvent, les appareils électroniques proposent un programme éco. Ce dernier est conseillé dans les cas où vous n’avez pas besoin de programmes spéciaux (linge ou vaisselle peu sales par exemple) et permet une économie non négligeable d’eau. Lorsque cela est possible, préférez le lavage à froid. En effet, 90 % de la consommation d’électricité d’une machine est lié au chauffage de l’eau de lavage.

Au moment d’acheter votre nouvel appareil, prêtez une attention particulière à son classement énergétique en choisissant si possible une machine A+++. Un appareil de ce type consomme un tiers, voire deux, moins qu’un appareil classé A. Un investissement plus coûteux à l’achat, mais qui se révélera plus rentable sur le long terme.

Enfin, tournez-vous de préférence vers des appareils multifonctions comme une imprimante/scanner/photocopieur, ou une machine à laver/lave-linge (plutôt qu’un appareil pour chaque fonction). N’hésitez pas à vous renseigner sur la consommation de chaque appareil, et optez de préférence pour le moins énergivore. À titre d’exemple, un téléviseur LCD consomme moins qu’un écran plasma, et un ordinateur portable consomme 70 % moins d’énergie qu’un ordinateur de bureau.

3. Opter pour des ampoules LED

Si les éclairages de votre logement utilisent encore des ampoules à incandescence classique, n’hésitez pas à les remplacer par des ampoules LED. Ces dernières ont une durée de vie jusqu’à 25 fois plus élevée que les ampoules traditionnelles, et surtout, consomment environ 80 % d’électricité en moins.

4. Installer des moyens d’isolation à petit prix

On le répète souvent : pour réduire sa consommation d’énergie, la solution idéale est d’isoler son logement, notamment si vous vivez dans une région froide. Si vous ne pouvez pas vous permettre de tels travaux pour le moment, ou que vous êtes locataires, il existe toutefois d’autres solutions moins coûteuses et assez efficaces pour limiter les entrées d’air froid :

  • isoler vos bas de portes avec des joints en caoutchouc ou des poils en nylon sous forme de brosse (vendus à partir de 3 €). Le classique boudin de porte permet également de limiter les déperditions de chaleur.
  • isoler vos fenêtres en ajoutant des joints d’isolation (environ une dizaine d’euros pour les fenêtres les plus modernes en PVC)

> A lire aussi : Pourquoi isoler ses combles ? 5 bonnes raisons de le faire

5. Poser des réflecteurs de chaleur derrière les radiateurs

Les travaux d’isolation sur les murs constituent généralement des chantiers d’envergure, impliquant un certain investissement. Pour limiter les déperditions de chaleur par les murs, vous pouvez opter pour une solution moins coûteuse : les réflecteurs de chaleur. Ils permettent d’accélérer la montée en température de la pièce et de conserver la chaleur au sein de votre logement.

Le principe est simple : il s’agit de feuilles d’aluminium et de polystyrène expansé, d’épaisseur variable (de 3 à 10 mm), qui se placent simplement derrière les radiateurs pour que la chaleur se reflète sur la feuille d’isolation, au lieu de chauffer le mur. Les prix varient de 5 € (pour une simple plaque) à environ une vingtaine d’euros (pour un film réfléchissant adhésif ou un panneau réflecteur). Une fois acheté, la pose d’un réflecteur de chaleur est facile et rapide.


Publié le

Partager cette page sur :