Chaque système de chauffage qui fonctionne avec un circuit hydraulique est exposé à la formation de boues. Ces dernières peuvent encrasser la chaudière, obstruer les canalisations et causer une usure prématurée des circulateurs et vannes. Pour profiter d’un circuit de chauffage performant, et éviter de surconsommer de l’énergie, il est donc important de procéder régulièrement au désembouage du circuit de chauffage.

Comment les boues apparaissent-elles dans le circuit de chauffage ?

Les boues apparaissent à cause de la présence d’oxygène dans vos canalisations. Il provoque ainsi l’oxydation des métaux et le développement de micro-organismes (bactéries, algues…). En obstruant vos canalisations et votre pompe, les boues empêchent l’eau de circuler librement. Conséquence : un rendement plus faible de votre installation, et une consommation d’énergie plus importante.

Il existe plusieurs types de boues :

  • la corrosion : elle détériore le circuit de chauffage et peut provoquer des dysfonctionnements ;
  • l’entartrage : il provoque une diminution de la taille des canalisations, et donc un ralentissement de la circulation de l’eau ;
  • les micro-organismes : ils obstruent les conduits du circuit de chauffage.

Si ces boues sont inévitables, elles peuvent être éliminées grâce à un désembouage régulier. Ce dernier ne doit pas être négligé : sans lui, vous augmentez les pertes de chaleur, usez prématurément votre chaudière et vos canalisations, et diminuez considérablement le rendement de votre réseau de chauffage. A terme, les boues peuvent même causer la panne de vos radiateurs, dont la réparation ne sera pas prise en charge par le fabricant. En effet, si la cause est l’embouage de vos réseaux, vous devrez remplacer vous-même les pièces défectueuses.

Comment détecter et procéder au désembouage de son circuit de chauffage?

Généralement, il est recommandé d’effectuer le désembouage de votre circuit de chauffage tous les 10 ans (voire plus tôt, selon la qualité de votre réseau). Si vous changez de chaudière, cette opération est vivement recommandée afin de protéger votre nouvel appareil. Quelques signes peuvent vous aider à détecter la présence de boues :

  • en touchant vos radiateurs, vous sentez des zones plus froides que d’autres ;
  • vos radiateurs ou votre  chaudière émettent des sons plus forts que d’habitude ;
  • l’eau est orangée ou noire lorsque vous procédez à la purge de vos radiateurs ;
  • vous n’arrivez pas à atteindre un certain niveau de température alors que votre chaudière fonctionne à plein régime.

Si vous constatez l’un de ces signes, ou que vous avez des doutes, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel. Le désembouage est effectué par un chauffagiste ou un plombier, qui procédera à un nettoyage chimique doux ou fort, ou à un nettoyage hydropneumatique. Les prix tournent généralement autour de 500 € pour ce type d’opération.

Le séparateur de boues pour protéger votre circuit de chauffage

Pour éviter de payer une facture d’énergie trop élevée à cause de la présence de boues, ou de devoir financer une opération de désembouage au bout de quelques années de fonctionnement seulement, il est possible d’installer un séparateur de boues.

Egalement appelé pot à boues, le séparateur de boues permet de capter les différents micro-organismes et saletés présents dans l’eau de chauffage. Cet accessoire n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé. En effet, son installation vous permettra d’éviter l’érosion de vos canaux, et protégera votre installation sur la durée. Vous pouvez le placer au niveau du retour du chauffage, suite à un désembouage ou lors de l’installation de votre nouvelle chaudière.

Bon à savoir : bien que très efficace, le séparateur de boues ne vous dispense pas d’assurer le nettoyage régulier de votre circuit de chauffage. Un réseau bien protégé et entretenu est la garantie d’un chauffage performant et durable.

>A lire aussi : Chauffage : pourquoi installer un séparateur de boues sur mon circuit ?

Publié le

Partager cette page sur :