À ce jour, le titre du plus grand consommateur d’énergie et émetteur de substances toxiques revient au secteur du bâtiment. Et comme, de plus, la hausse de la facture de chauffage affecte négativement le pouvoir d’achat des ménages, le Grenelle de l’Environnement a décidé de mettre en place un dispositif de réglementation thermique pour y remédier : la RT 2012.

En quoi consiste la RT 2012 ?

La RT 2012 est une réglementation imposant des normes de performance spécifiques liées au confort d’été, à l’efficacité énergétique et au niveau de consommation maximale d’une maison. Applicable sur toute construction d’après janvier 2013, elle a pour objectif de réduire l’émission de gaz à effet de serre et de faire baisser la consommation en énergie primaire de tout type de logement, à raison de 50 kWhEP / année / mètre carré.

Le principe est de faire usage d’énergies renouvelables, à raison de plus de 5 kWhEP / mètre carré / année, pour réchauffer l’ensemble de la résidence. Sur le long terme, ce dispositif devrait permettre à la France d’avoir plus d’indépendance en matière d’énergie, tout en promouvant l’adoption des nouvelles technologies de chauffage.

Les solutions de chauffage compatibles avec la RT 2012

En matière de système de chauffage, sont préconisés par la RT 2012 les chauffe-eaux solaire et thermodynamique, la pompe à chaleur, le poêle à bois et la chaudière à granulés.

Le chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique utilise l’énergie présente dans l’air pour chauffer l’eau du circuit. Son efficacité se mesure par son coefficient de performance (COP) et son utilisation permettrait de réduire la facture en énergie jusqu’à 70 %. Si le COP de l’appareil est par exemple de 4, sa production en chaleur est donc de 4 kW, et sa consommation de 1 kW.

Le chauffe-eau solaire

Le chauffe-eau solaire va capter l’énergie émise par le soleil, pour ensuite en restituer les calories via des panneaux. La chaleur ainsi retransmise permettra alors de réchauffer environ 85 % de l’eau chaude du ménage, entraînant une réduction théorique de 75 % de la facture en énergie.

La pompe à chaleur

La pompe à chaleur utilise les calories contenues dans l’air pour restituer de la chaleur. Un ventilo-convecteur est installé pour la diffusion de ces calories. Avec un coefficient de performance entre 3 et 5, ce dispositif est une option très recommandée pour faire diminuer la consommation énergétique du foyer.

Le poêle à bois

Le poêle à bois, de son côté, produit de la chaleur par l’usage de la combustion de biomasse. Cet équipement ne requiert aucunement l’utilisation de l’électricité, alors qu’il offre une durée de chauffage importante. Il est ainsi évident qu’il contribue à la baisse de la facture mensuelle en énergie.

La chaudière à granulés

La chaudière à granulés brûle des granulés de bois pour produire la chaleur. En plus de garantir le confort thermique de la maison, cet appareil conserve le CO2 par la photosynthèse. Ainsi, non seulement il optimise l’économie d’énergie, mais en plus, il n’émet aucun déchet toxique dans l’atmosphère.

Les normes à respecter dans la mise en application de la RT 2012

Comme il s’agit d’une réglementation relative à la consommation d’énergie, la RT 2012 exige que les habitations concernées respectent les conditions de performance imposées. Pour les critères en matière d’efficacité énergétique par exemple, le système d’isolation, l’apport en énergie solaire, l’étanchéité à l’air et l’orientation de la maison doivent être pris en compte dans le calcul.

Pour ce qui est du confort, la valeur TIC (température intérieure conventionnelle) de ce calcul doit être inférieure à la température d’intérieur obtenue durant les cinq jours les plus chauds de l’année. Évidemment, cette exigence est conditionnée au type d’isolation adopté et au choix des matériaux utilisés lors de la construction.

Publié le

Partager cette page sur :