rendement d'une chaudière électrique

L’électricité n’a pas toujours bonne réputation… Et pourtant, faire le choix de se chauffer grâce à une chaudière électrique est la solution privilégiée si vous souhaitez un confort de chauffage au quotidien, tout en réalisant des économies. Sur le long terme, c’est d’ailleurs la chaudière électrique qui est la plus rentable. Vous en doutez ? On vous explique tout.

En finir avec les idées reçues

L’électricité a souvent mauvaise réputation : polluante, trop chère… Des arguments qui n’ont pas lieu d’être, dans la mesure où :

  • Les prix des énergies fossiles ne cessent d’augmenter (gaz, pétrole pour le fioul…). Le coût du gaz, par exemple, a été multiplié par 3 entre 2003 et 2019. Il est d’ailleurs aussi cher, voire plus cher, que l’électricité.
  • L’entretien annuel des appareils type chaudière gaz, bois, ou fioul, est coûteux.
  • L’électricité peut être auto-consommée : selon votre habitation, vous pouvez faire le choix de produire vous-même tout, ou une partie, de votre électricité. De plus, il existe désormais de nombreux contrats d’électricité verte permettant de consommer de l’énergie renouvelable et d’agir pour l’environnement.
  • Beaucoup ne prennent pas en compte l’isolation du logement : une habitation très mal isolée va forcément consommer beaucoup d’électricité, d’où la facture élevée. C’est l’une des raisons pour laquelle, chez ThermoGroup, nous insistons sur l’importance d’isoler son logement : de nombreuses aides existent, n’hésitez pas à vous renseigner. Un logement bien isolé, et chauffé grâce à une chaudière électrique, c’est la garantie d’un système sain et durable.

Rendement d’une chaudière sur 10 ans : l’électricité en tête

Beaucoup de consommateurs oublient que le rendement d’une chaudière se calcule sur plusieurs critères, à savoir le prix d’achat, mais aussi le coût d’exploitation. Prenons plusieurs exemples.

  1. La chaudière fioul : il faut compter environ 1 euro le litre, et 14 centimes le kw pour se chauffer. Pour une maison qui consomme 10 000 kw, cela fait environ 1 400 € / an de chauffage. A cela, il faut rajouter l’entretien de la chaudière (150/200 €), et un coût d’achat de l’appareil allant de 5 000 à 10 000 €.
  2. La chaudière gaz : à environ 12 centimes le kw (légèrement moins élevé que le fioul), la chaudière gaz implique également des coûts d’entretien et d’achat similaires (environ 6 000 euros l’appareil).
  3. La pompe à chaleur : bien que consommant deux fois moins d’électricité, la pompe à chaleur peut s’avérer être un choix peu rentable si l’on prend en compte ses coûts liés à son exploitation. A commencer par l’entretien annuel (200 €), les frais de maintenance et de dépannage (100 €), les coûts d’électricité pour faire fonctionner l’appareil… Au total, rien que les frais d’entretien demandent 400 € minimum par an.

Contrairement aux autres appareils de chauffage, la chaudière électrique est l’une des moins chères à l’achat (de 649 à 945 € pour la chaudière Mini Europe), pour un rendement de presque 100 %. Elle ne nécessite aucune obligation de maintenance et peut être installée, ou changée, très facilement. Sur le long terme, la chaudière électrique est ainsi l’appareil avec le meilleur rendement. C’est la raison pour laquelle de nombreux particuliers retournent vers la chaudière électrique : en plus de faire le choix de la simplicité, ils font le choix d’un système de chauffage rentable sur la durée, et qui apporte un confort de chauffe non négligeable.

Publié le

Partager cette page sur :