Un vase d’expansion dans un circuit de chauffage électrique est capital pour garder l’installation en bon état. La plupart du temps de couleur rouge, il est obligatoire et est directement intégré dans la chaudière ou installé à proximité. Découvrez ici le rôle d’un vase d’expansion et son impact sur le fonctionnement de votre chaudière.

Qu’est-ce qu’un vase d’expansion ?

Le volume de l’eau que contient votre circuit de chauffage varie en fonction de la température. Pendant la phase de chauffe de la chaudière électrique, l’eau se dilate. Cela occasionne une variation de volume dans le conduit central de chauffage. Cette dilatation de l’eau en circuit fermé provoque une élévation de la pression, ce qui peut être dommageable pour la chaudière.

Le vase d’expansion est la solution face à ce risque de détérioration, puisqu’il permet d’absorber les variations de volume d’eau et maintenir une pression quasi stable dans la chaudière. Il évite ainsi la surpression (lorsque l’eau chauffe) et la dépression (lorsque l’eau refroidie) dans le circuit central du chauffage .

Où s’installe un vase d’expansion ?

Un vase d’expansion a l’aspect d’un cylindre en métal. Il est généralement raccordé sur le retour de l’eau de chauffage par le haut afin que l’eau qui se trouve en contact avec la membrane soit moins chaude. Sous le vase d’expansion est placée une valve qui permet de gonfler l’enveloppe de gaz.

Lors de son installation (s’il n’est pas directement intégré à la chaudière mais installé à posteriori), le vase d’expansion devra être gonflé à la bonne pression avant la mise en eau du circuit de chauffage. Son volume et sa pression seront finement calculés par l’installateur, en fonction de la puissance de la chaudière et de la hauteur de l’installation.

Quels sont les différents types de vases d’expansion ?

On dénombre essentiellement deux familles de vases d’expansion : fermés et ouverts, lesquels peuvent être à pression variable. Ceux qu’on retrouve généralement sur les chaudières électriques sont les vases d’expansion fermés à pression variable.

Ces derniers se distinguent ensuite en deux types de vase : les vases à vessie et les vases à membrane. Les vases à vessie présentent une meilleure étanchéité. Ils ne permettent pas le contact entre l’eau contenue dans le circuit et les parois du vase. Cela limite le phénomène de corrosion qui cause des dégâts à l’installation.

Les dangers d’un vase d’expansion défectueux

Un vase d’expansion défectueux entraîne en premier lieu une baisse de pression dans le circuit central de chauffage. Ensuite son mauvais fonctionnement augmente le risque d’embouage de la chaudière. Or, la boue de chauffage est connue pour son effet désastreux sur l’installation. Et si l’eau de la région est dure, le calcaire se formera dans les conduits à chaque remplissage.

Publié le

Partager cette page sur :